FORUM Se connecter pour vérifier ses messages privés
[Emulation] Game.com de Tiger : Emulateur, ROMs...
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Index du Forum > Blog
Blondex
Modérateur
Messages: 9874

Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
MessagePosté le: Ven 11 Nov 2022 21:04 Répondre en citant



A ma demande enthousiaste, la Game.com de Tiger est désormais inscrite dans la base de données, et tous les curieux pourront livrer des avis sur sa ludothèque fantastique d'une vingtaine de jeux !

Petit historique

Cette console portable est sortie en 1997 uniquement en Amérique du Nord. Conçue par Tiger Electronics, spécialiste des jeux LCD pas fameux sortis notamment dans les années 90, la Game.com est réputée pour être une des pires consoles jamais sorties ! Rien de moins.

A sa sortie pourtant, l'ambition était de mise : 7 ans avant la DS, elle est la première console portable à proposer un écran tactile. Avec un modem externe (vendu séparément), il était également possible de connecter la console à internet, ce qui était très novateur pour l'époque. Et sa liste de jeux développés en interne propose des licences connues (Duke Nukem 3D, Fighters Megamix, Sonic Jam...) à même d'attirer les joueurs.
A la différence d'une Game Boy "pour gamins", la Game.com cible avec ses fonctionnalités et ses jeux un public plus adulte. La console était vendue 70$ (ça aurait fait 100€ en Europe), et ses jeux de 30 à 40$.

Alors que s'est-il passé ? Eh bien, derrière les idées, la conception de la console en elle-même a été complètement foirée. Son écran monochrome offre un rendu dégueulasse (pour rester poli), et des jeux globalement de mauvaise qualité souffrant d'une animation (hyper) saccadée.
La promesse d'une console connectée était également une blague, sa seule utilité étant l'envoi de mails.

Arnaque ou amateurisme ? Sans doute un peu des deux. Il ne se vendra que 300 000 exemplaires de cette console jusqu'à la fin de production en 2000 - ce qui parait tout de même être une performance compte tenu du peu de jeux. Tiger aura tenté de sortir un modèle low cost, sans succès, mais le bouche à oreille très négatif aura enterré rapidement cette portable, écartée dès 1998 par la Game Boy Color.


L'émulation de la Game.com

2 méthodes : soit utiliser des émulateurs multi-machines, comme MAME ou MESS, en utilisant des BIOS de la Game.com ; soit utiliser un émulateur spécifique Game.com.

Je recommande la seconde, pour la simple raison que cet émulateur sans nom est le programme de test et de débugage autrefois utilisé par les équipes de développement ! Récupéré et adapté par des amateurs, cet émulateur tourne sous Windows (y compris Windows 11) mais n'est pas des plus simples à utiliser.

Pour commencer, voici ce qu'il faut télécharger :
=> Game.com Official Emulator
=> Joy to Key pour paramétrer une manette à partir des touches clavier par défaut.
=> Les ROMs sur Gametronik

Note : pour fonctionner, les ROMs doivent être au format .bin. Même si elles sont proposées dans un format propriétaire (.tgc), il suffit simplement de renommer les fichiers en .bin pour que ça marche.


Place au pas à pas

Au lancement du programme GAMECOM, 2 fenêtres s'ouvrent : l'écran de l'émulateur en lui-même, et un écran de lancement nommé "Disassemble Window". Ne fermez pas ce 2ème écran : c'est par cette fenêtre - et non la fenêtre même de l'émulateur - que vous pourrez démarrer le programme.

1ère étape : charger un jeu. Il faut cliquer sur File > Load Bin File comme indiqué sur cette fenêtre.


2ème étape : Une nouvelle fenêtre demande d'entrer un code. Par défaut, la valeur 0 marchera pour les jeux de 2 Mo (comme Sonic Jam).


Sinon, il faut entrer les valeurs suivantes (à recopier dans un Bloc notes)
Spoiler:
- 32KB version of Lights Out : enter 80000
- 256KB version of Centipede, Web Link, Internet : enter 40000
- 512KB version of Wheel of Fortune 1 & 2 : enter 80000
- 1792KB roms : enter 40000
- 1024KB version of Indy 500, Williams Arcade Classics, Quiz Wiz, Henry : enter 100000
- 1024KB version of Jeopardy : enter 100000 (but the game doesn't work)

Donc Jeopardy ne fonctionne pas, mais on s'en passera volontiers !


3ème étape : Charger le kernel. Il s'agit d'un programme faisant tourner littéralement la Game.com sur PC.


4ème étape : Lancer l'émulateur.


5ème étape : Découvrir le menu de la Game.com et lancer le jeu.
L'émulateur se lance avec une voix grésillante : "Game.com Active". Frissons garantis, cette console vous annonce le meilleur... du pire !
Le menu est bien celui de la console, ce qui était là aussi novateur pour l'époque. La souris reproduit les fonctions tactiles de la portable, donc vous pouvez cliquer sur les icônes de ce menu pour y accéder.
Outre le lancement du jeu en haut à gauche, les autres fonctions sont un agenda téléphonique, un calendrier, une calculette, un affichage des High Scores pour tous vos jeux, et un jeu de Solitaire : fun garanti !



Étape complémentaire :
Lorsque vous cliquez sur l'icône Cartridge, le jeu se lance. Mais il arrive parfois qu'un écran vous propose de choisir quel jeu vous voulez lancer.
La véritable console permet d'insérer 2 cartouches de jeux, une autre des quelques idées intéressantes de la Game.com. Mais cette fonction n'était pas sans poser des problèmes.
Normalement, vous n'avez charger qu'un seul jeu sur l'émulateur, donc il s'agit là d'un bug, mais si l'écran ci-dessous (comme avec Lights Out) apparaît, cliquez sur le jeu de gauche.




Si vous respectez scrupuleusement toutes les étapes, vous pourrez profiter de tout le fun en 5 FPS (!!) de la console !
Notez tout de même que la véritable console propose une animation (très) légèrement plus fluide que l'émulateur, et un son (légèrement) moins grésillant. En contrepartie, l'écran de l'émulateur est bien plus net que celui de la Game.com.
En tout état de cause, l'expérience de jeu - si on peut appeler ça comme ça - est meilleure sur l'émulateur que sur la console elle-même.


On va bien s'amuser !!


Maintenant, plus rien ne vous empêchera de profiter de minutes de souffrance, de consternation et d'incompréhension avec cette machine du diable qu'est la Game.com !


Pour mieux saisir le fonctionnement de la véritable console dans toute sa nullité, voici une vidéo instructive de la Chaîne qui déboite :
Blondex
Modérateur
Messages: 9874

Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
MessagePosté le: Ven 11 Nov 2022 21:54 Répondre en citant

Outre les jeux officiels de la Game.com, d'autres jeux étaient prévus mais annulés.

Parmi ces jeux annulés figurent notamment des portages de Virtua Fighter 3, Metal Gear Solid, Turok, Command & Conquer - Red Alert... et Castlevania - Symphony of the Night, dont un prototype a été récemment exhumé !

=> Infos et téléchargement du prototype sur le site Hidden Palace

Wizzy
Messages: 2286

Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
MessagePosté le: Ven 11 Nov 2022 21:59 Répondre en citant

Merci boss ! Cool
Twinsen Threepwood
Messages: 9875

Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
MessagePosté le: Sam 12 Nov 2022 16:06 Répondre en citant

Merci pour cet article...

Je ne connaissais pas du tout ce bousin...

Ca ressemble à un petit jeu electronique qu'à une véritable console...Quelle horreur en tout cas !

Mais pourquoi donc 2 ports cartouches? Pour éviter de changer à tout bout de champ?

L'émulateur a l'air aussi pas évident, mais ça promet pour le Père Fouettard !
Blondex
Modérateur
Messages: 9874

Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
MessagePosté le: Sam 12 Nov 2022 17:04 Répondre en citant

Non, c'est bien une console de jeu, nulle certes, mais une console quand même.
Mais comme je l'ai dit, elle ne manquait pourtant pas de bonnes idées. Les 2 ports cartouche, c'en est une : on aurait eu ça sur GBA, on aurait crié au génie de pouvoir embarquer 2 jeux en même temps sur sa console. La DS (tank et lite) avait aussi 2 ports, mais l'un était pour les jeux DS, l'autre pour les jeux GBA.
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Index du Forum > Blog
 
 
ConsolesPlus.net   1UP   Retro Kidz   Jeux Classiques   eBuyClub
Protected by Copyscape Web Plagiarism Software