GOD OF WAR - RAGNAROK  
Suggestions
OUI, MAIS...
Iglou 4 ans après le premier volet, la série nous revient avec ce deuxième et dernier épisode de la série, du moins concernant la mythologie nordique. Il est évidemment conseillé d'avoir terminé le précédent avant de se lancer dans sa suite, car le jeu ne prendra pas le temps de tout vous rappeler, hormis dans un résumé bien trop succinct. Ragnarök continue d'approfondir les thèmes comme celui du deuil, de la destinée, de la paternité, et on ne peut qu'applaudir la justesse d'écriture de Santa Monica Studio qui fait mouche, du moins jusqu'au dernier tiers. Concernant le gameplay, nous sommes dans la continuité, la formule ayant bien sûr été affinée, surtout au niveau des combats, avec quelques nouveautés qui sont les bienvenues. Malheureusement, celles-ci ne suffiront pas sur le dernier quart à ne pas faire ressentir une certaine lassitude des mécanismes du jeu et un manque réel de surprise, ainsi qu'un effondrement des ressorts narratifs sur la fin. Si de façon mécanique cette suite a été affutée, il manque réellement de nouveauté, et l'impression de jouer à un gros DLC se fait sentir ainsi qu'une histoire qui au final ne tient pas ses promesses. Le dieu de la guerre n'est plus.
L'ÂGE DE PLOMB
Wizzy J'ai aimé le premier épisode en terres nordiques. Je l'ai trouvé maîtrisé d'un bout à l'autre. Mais dans cette suite, la formule du premier a été étirée sans la moindre mesure, jusqu'à diluer le principal : l'action. Cinématiques sans fin, couloirs ad nauseam, énigmes pantouflardes, avant une arène (prévisible) d'où surgit les monstres. Tout ça, toujours dans le même ordre et sans aucune inspiration. Sur 50h ! Mais c'est juste interminable, quand bien même les décors sont merveilleux. Je me suis également pincé d'incrédulité devant l'aide de jeu, laquelle nous poursuit sans relâche : "Tu ne sais pas où aller pendant deux secondes, regarde, il y a juste deux couloirs devant toi. Tu as vu les gros symboles runiques, là ? Oui, il brille. Non, tu ne les vois pas. Attend, Atreus te montre le chemin en y allant... Ah, enfin tu es là ! Regarde ce mystérieux mécanisme aux couleurs bien criardes qu'Atreus te montre du doigt. Mais que fais-tu, malheureux ? Pourquoi retournes-tu sur tes pas, il te faut résoudre l'énigme ? N'entends-tu pas Atreus te souffler la réponse ?... A tue-tête ?... En boucle (sait-on jamais) ?"
ConsolesPlus.net   1UP   Retro Kidz   Jeux Classiques   Poulpeo
Protected by Copyscape Web Plagiarism Software