LITTLE NIGHTMARES II
Suggestions
UNE SUITE FANTASMAGORIQUE
Twinsen Threepwood 3 ans après un premier essai marquant, Tarsier Studios est de retour avec Little Nightmares II, un jeu de plateforme aventure toujours baigné dans cet univers aussi violent que lugubre. Cette suite nous amène à diriger un duo d'enfants désormais en tandem, l'occasion de renouer avec le gameplay de l'inoubliable Ico : vous vous tenez la main, vous faites la courte échelle, vous appelez au loin pour vous prévenir des mille dangers qui se dessinent. Ponctionnant sans vergogne sa ligne artistique chez Inside de Playdead Studio, Little Nighmares II est beaucoup moins cloisonné et vous fera traverser un monde gigantesque nimbé d'une réalisation artistique et technique impressionnante. Plans cinéma, éclairages sublimes, composition des décors, travail des plans, sound design, le jeu impressionne côté forme. Côté fond, c'est moyen : on assiste au retour des problèmes de collisions et de perspectives (avec les morts idiotes qui vont bien), les énigmes sont trop simples et l'histoire trop nébuleuse (cette fin...). LMII tente des choses, parfois avec quelques ratés et baisses de rythmes, mais aussi, souvent, avec une mise en scène qui confine au brio. Pas un chef d'œuvre, mais un bon jeu.
MEFIEZ-VOUS DE VOTRE TELE...!
Jane Doe Après de longs et horribles mois d'attente, Little Nightmares II a enfin pris possession de ma console, et moi, sans crainte aucune, du jeune Mono, semblant alors tiré de son sommeil par un affreux cauchemar, et prisonnier dans un monde étrange. Perdu au milieu d'une immense forêt, commence alors notre aventure mêlant épouvante et émerveillement. Car le jeu est aussi esthétiquement beau qu'il nous saisit d'effroi grâce à une DA et une réalisation soignées, conjuguées à un sound design bien étudié, instaurant un climat malsain et angoissant digne d'un bon film d'horreur. Quant au gameplay, rien de bien cauchemardesque, si ce n'est une gestion maladroite de la torche et des sauts ratés à cause d'une mauvaise appréhension des perspectives, à l'origine de morts bêtes. Les mécaniques de jeu évoluent quelque peu, suite notamment à la rencontre avec celle qui deviendra notre complice et qui nous aidera à accomplir certaines tâches, alors qu'il faudra affronter de petites créatures et savoir rester discret face à des monstres en tout genre. Les énigmes sont simples, mais je ne pense pas les créateurs aient cherché à ce qu'on s'arrache les cheveux pour progresser. Bref, un très bon jeu.
OUI !
wizzy le Nerd Petit garçon masqué, Momo se réveille dans une forêt de conte de fée qui aurait (très) mal tourné. Vu l'ambiance pesante des environs, il est plus que temps de partir... Ce périple lui permettra de rencontrer et de s'allier à Six, la petite fille que l'on incarnait dans le premier épisode, et d'explorer de fond en comble une ville étrange et effrayante. Parmi les nouveautés, ce second épisode nous offre la possibilité d'aider ou de nous faire aider par Six. Je trouve les énigmes ou les phases d'action jouant sur cette possibilité d'entraide réussies. En revanche, les combats que nous impose le jeu et certains passages de plate-formes misant tout sur la profondeur le sont moins, la faute à un manque de précision patent. Heureusement, ces séquences sont rares. Un des points forts du jeu, ce sont les "méchants". Le bestiaire s'enrichit de nouvelles figures cauchemardesques, particulièrement marquantes, des créatures qui nous pourchasserons sans relâche ou presque. Mentions particulières également pour la mise en scène inspirée de ces longs niveaux et pour le seul chapitre de l'hôpital qui est parvenu à m'effrayer au plus haut point.
ConsolesPlus.net   1UP   Retro Kidz   Jeux Classiques   eBuyClub
Protected by Copyscape Web Plagiarism Software