PAC-KONG
Suggestions
OH MY GODNESS
Wizzy Pac-Kong, alors là, on touche au sublime ! Avouez que ce titre a une résonance totalement magique. Pas besoin d'y jouer pour savoir qu'on va avoir affaire à une magnifique escroquerie. Non, Namco et Nintendo ne sont pas au courant. Et dans le doute, la Mamie de Limoges va peut être acheter le jeu pour le Noël 83 de son petit fils Thibaut. Il sera tout heureux d'avoir à la fois Pac-Man et Donkey Kong dans un même jeu. Mr les programmeurs ont donc compilé la structure de Donkey Kong avec le beau-frère du neveu de Mario qui monte un à un les étages et ont rajouté des ectoplasmes à la Pac-man pour la poursuite infernale. Le résultat est aussi amusant que de faire du macramé avec Mamie de Limoges : le petit cousin de la tante de Mario ne sait pas se réceptionner après un saut, il se casse souvent la figure et comme il a le popotin lourd, il se fait bouffer sans plus attendre par les fantômes (lesquels n'ont pas des têtes de porte bonheur). D'après nos indics, Pac-Kong n'est pas un fake, c'est un jeu signé Goliath et sorti en RFA en 1983. Aux dernières nouvelles, les programmeurs auraient passé la frontière et se seraient réfugiés en RDA. L'inspecteur Derrick est sur le coup.
TRES-KON(G)
BillHimself Les mariages consanguins, c’est à double tranchant : on est en terrain connu mais la surprise à l’accouchement peut être très mauvaise. Alors, quand on essaye d'accoupler Donkey Kong avec le cousin attardé de Pac-Man, on obtient un jeu qui aurait mérité un avortement précoce. En gros, le vilain rejeton ressemble quand même plus à Donkey Kong, sauf que le gorille est remplacé par une sorte d’extraterrestre qui balance des versions miniatures de lui-même et des projectiles non identifiables pour vous tuer. Ces « choses » clignotent énormément et leur trajectoire est quasiment impossible à anticiper. Si votre héros (le deuxième frère bedonnant que Mario essaye d’oublier) était agile, soit ! Mais non, il traine difficilement sa carcasse d’une plateforme à l’autre. J’ai eu toutes les peines du monde à arriver en haut de l’écran pour finir une seule fois les 2 premiers tableaux mais HEUREUSEMENT… ce sont les seuls disponibles. Me voilà rassuré, inutile de jouer plus longtemps à cette bouse à l’horrible musique. Un œil sur la pochette me fait penser que j’aurais plutôt dû jouer à une sorte de Macross… Soupirs… Tout ça n’a ni queue ni tête.
MAIS WTF !
Twinsen Threepwood Vous prenez la jaquette, vous voyez un robot Gundam ayant fauché la tête d'Optimus Prime. Déjà là, question. Vous lancez le jeu : on se retrouve face à une copie délavée du tout premier Mario. En haut du niveau un espèce d'Alien façon Space Invaders vous lance... Quoi ? Des cœurs ? Des fruits ? En tout cas, une chose est sûre : ça tue direct. Armé d'un Mario bedonnant et en combi rose (c'est ça de pas utiliser la lessive Mir couleur), vous tentez de grimper les échelles en évitant les projectiles. Et là c'est le drame. Les objets tombant du plafond scintillent et se téléportent de façon épileptique. Ils changent même de direction. Impossible à éviter ou presque. Si vous y arrivez, se dresse alors un nouvel obstacle : les chutes. Vous sautez et tombez d'un étage ? La mort. Vous sautez et arrivez sur le rebord d'en face ? La chute, puis la mort. Vous essayez de basculer entre le côté gauche et le côté droit de l'écran ? La mort. J'ai eu beau essayé, je n'ai jamais passé le 1er niveau. Plus qu'un fumisterie, Pac Kong s'avère être un fist fucking fait sans préliminaire et sans consentement. Je ne sais pas d'où sort ce truc ni comment il a été fait, mais il faut l'oublier pour toujours.
ConsolesPlus.net   1UP   Retro Kidz   Jeux Classiques   eBuyClub
Protected by Copyscape Web Plagiarism Software