SLAM CITY WITH SCOTTIE PIPPEN
Suggestions
FMV MON AMOUR
PXL Le Mega CD, est un Add On pour la Megadrive qui a eu un petit succès relatif et qui a reçu quelques pépites, parmi un nombre de bouses monumentales en FMV qui a fait de ce support la risée du retrogaming pendant un certain temps. Nous voilà donc avec Slam City with Scottie Pippen, un jeu de basket en FMV dans le même style que Prize Fighter qui était un jeu de boxe en FMV. Là où les jeux de sport demandent quand même pas mal de doigté, on vous met aux commandes d'un jeu complètement imprécis au possible. En effet, vous dirigez un joueur en 2D digitalisée plaqué sur une vidéo en 64 couleurs comme sait le faire si bien la Megadrive. Donc vous jouez des duels de basket face à d'autres personnages qui se foutent bien de votre gueule quand vous ratez votre coup, en caricaturant leurs expressions au max grâce aux talents indéniables des acteurs. Et vous allez en rater des coups, car il faut appuyer au bon moment et être placé au bon endroit de l'écran pour lancer son ballon en direction du panier ou pour passer le joueur, sauf qu'à l'instar de tous les autres jeux FMV c'est totalement imprécis. Merci aussi aux cinématiques bien lourdes, ambiance : "Les blancs ne savent pas sauter".
NON !
BillHimself Le FMV, y’a pas à dire, ça donne toujours des jeux fabuleux. Slam City with Scottie Pippen est évidemment un jeu de basket… de rue. Le but du jeu est de faire des 1 contre 1 contre 4 adversaires différents pour gagner le « respect » du playground. A un milliard de points de respect, vous signez un contrat pro (???) et vous pouvez défier Scottie. Ce respect s’acquiert en fonction des actions réalisées (un block contre vous, c’est la honte, vous dunkez, votre cote remonte). Et là, tout se complique, l’idée du jeu est de soi-disant profiter d’une « ouverture » offerte par l’adversaire pour initier un tir ou un dunk. Mais ces ouvertures semblent impossibles à détecter, donc c’est vous et votre chance. En défense, c’est encore pire, vous seriez manchot que ça serait pareil, la seule façon d’empêcher un panier étant d’essayer de faire écran à votre adversaire. Tout ceci est hautement approximatif et répétitif. Pour faire passer la pilule, le titre baigne dans une « coolitude » avec vidéos où vous vous faites chambrer ou encenser (plus rarement) et musique hip-hop assez correcte où le titre phare est interprété par Scottie himself. Jetez-y un œil pour rigoler 5 minutes, n’y jouez pas !
NON !
Twinsen Threepwood Ouah, émotion mes amis : je découvre grâce à ce titre (et l'émulation) mon tout premier jeu Mega-CD ! Eh bien, quelle rigolade ! Non vraiment, le jeu est nul, délicieusement nul, mais je me suis marré tout du long. Quel bonheur de retrouver l'ambiance des 90's et des FMV : mon cœur bat la chamade. On a donc un jeu de street-basket, entièrement live, dans une ambiance hip hop gentil façon "Le Prince de Bel-Air". 4 disques, 1 par adversaire. J'avoue m'être arrêté au second combattant : la basketteuse Juice et son terrible mono-sourcil. Il s'agit donc de duel où il faut trouver à la frame près le bon timing pour un tir ou un contre. Qu'importe le score du panier : ce sont les points de respects qui comptent. Chaque réussite = des points. Chaque défaite ou contre de l'adversaire = une vanne bien nase. C'est pas trop mal foutu honnêtement : on sent un vrai effort de rendre jouable des films. Seulement, comme le dit BillHimself, c'est quasiment impossible de trouver la bonne trame. Bref, je joue aussi bien à ce jeu de basket sur console que dans la vie : autant vous dire que la Blonde fatale, qui semble être le prix pour le gagnant, restera un doux rêve. A essayer pour la blague.
ConsolesPlus.net   1UP   Retro Kidz   Jeux Classiques   eBuyClub
Protected by Copyscape Web Plagiarism Software