STREET FIGHTER II - THE WORLD WARRIOR
Suggestions
OUI !
Kim La Claque !! Découvrir ou être amené à jouer à la première vraie version légendaire d'un jeu comme celui-là, niveau Made-in-Arcade quoi, et bien, je le répète : La Claque !! Street Fighter II - The World Warrior est dès les premiers tâtonnements de stick, un pur régal. Et même avant d'ailleurs : l'apparition du logo Capcom, intro qui sent bon la castagne pure et dure, puis pam, écran titre, prend ça dans la tronche quoi ! Puis vient le moment de jouer. On se sent entrer dans tout un univers, renforcé bien sur par l'effet Borne, c'est indéniable et cela va de paire. L'Arcade, c'est good et quand c'est bien fait, on en prend pleins les mirettes ! Personnages d'une taille ahurissante, leurs techniques de combat respectives sont bien pensées, d'autant plus qu'ils viennent tous d'un style/pays/culture différent (l'effet carte du monde est bien fun aussi d'ailleurs), les digits marquent nos oreilles et aussi l'évolution jusqu'aux quatre boss liée à la difficulté de plus en plus crispante, font de ce "second" épisode (vous l'aurez compris, il n'existe en réalité que celui-ci), un jeu immédiatement marquant et culte !
L'ORIGINE DE TOUT !
Wizzy Avant lui, il n'y avait rien côté baston. Quelques tentatives par-ci par-là, mais rien d'aussi fédérateur et d'aussi évident que Street Fighter II. Le principe : un tournoi où tous les coups sont permis, des combattants venus des quatre coins de la planète, des gabarits et des styles de combats très différents suivant le perso choisi. Pour enrober le tout, la patte magique et colorée de Capcom qui illumina les salles d'Arcade au début des années 90. SF II est un mythe, l'essence même, le plaisir initial, l'excitation que provoque un jeu de baston garni en coups spéciaux délirants et flamboyants ("Ainsi naquit la boule de feu, amen"). Chacun des persos mérite dans son pays d'origine sa statue pour honneurs rendus. Qui n'a pas son préféré parmi le G.I Guile à la coupe iroquoise, le soviétique Zangief et ses grosses chopes, le sumo Honda avec ses milles baffes, cette bestiole de Blanka qui se la joue Pikachu avant l'heure ou la virevoltante Chun-Li adepte des hélicos tournoyants ? Des versions innombrables, des clones innombrables aussi, SF II en a connu mais il a ouvert la voie. Sans lui, rien, le néant, pas de souvenir. Et les souvenirs, c'est ce qui rend parfois un jeu inoubliable.
OUI !
jumpman J'ai beaucoup hésité à lui mettre un "Oui, mais...". Car oui, ce Street Fighter 2 -premier du nom- a pris quelques rides avec le temps ; Une sélection des personnages bien trop restreinte et la vitesse de jeu un peu trop molle sont à pointer du doigt. Pourtant, pad en mains, après quelques échanges contre l'adversaire, la magie opère à nouveau ! Comme le soulignent mes deux compères, on retrouvent l'essence même de la série avec cet épisode fondateur. Pas de couleurs dégueulasses, ni de mode "turbo" ; Ce Street Fighter 2 est tout simplement la version originale du HIT de Capcom, avec tous les souvenirs accrochés à cette époque et à ce jeu qui refont surface au gré des combats. Ses couleurs sublimes, ses musiques merveilleuses et nostalgiques finissent par me replonger aux débuts des années '90 pour mon plus grand bonheur ! Bien sûr, d'autres épisodes sortiront par la suite, apportant leurs lots de nouveautés plus ou moins percutantes. Mais cet épisode reste malgré tout un monument de l'arcade ! Bravo Capcom pour ce véritable premier opus d’une série culte !
POUR LA NOSTALGIE
Blondex Lorsqu’en feuilletant mon magazine Consoles +, je découvre une longue présentation du jeu événement venant du Japon, c’est un premier choc : une totale nouveauté pour moi, du jamais vu, ni joué ! Je fais vite connaissance à travers ces images avec les 8 combattants du jeu, et frémis à l’idée de me mesurer aux 4 boss. Bref, je me vois déjà y jouer ! Et vient logiquement le 2ème choc : voir enfin le phénomène dans une salle d’arcade, et même me lancer dans une 1ère partie, bien vite perdue d’ailleurs. Un premier contact avec SFII qui me marquera encore longtemps, mais à ce souvenir ont succédé tant (et tant) d’autres avec la série de Capcom. Ne vous y trompez pas, cette découverte fut un grand moment de ma vie de joueur ; seulement, SFII – l’original – a vieilli. Revenir à cette version, c’est se voir enlever pas mal de mouvements qu’on avait pris l’habitude d’avoir ; affronter des boss aux coups abusivement prioritaires, sans pouvoir les sélectionner ; l’impossibilité de jouer le même personnage en Versus… Il faut donc être conscient des limites de cette première mouture, et y rejouer pour la nostalgie.
ConsolesPlus.net   1UP   Retro Kidz   Jeux Classiques   eBuyClub
Protected by Copyscape Web Plagiarism Software