STREETS OF RAGE 3  
Suggestions
NON !
MitsuO JCT Nos anciennes 16 bits peuvent se targuer d'avoir su offrir aux joueurs un genre de jeu aujourd'hui peu répandu : le beat them all. La série des Bare Knukles (Streets Of Rage en Europe) connut un très gros succès sur Megadrive : Sega a su s'imposer face au fameux Final Fight de Capcom ! Après un premier et second opus particulièrement réussis, c'est au tour d'un Streets Of Rage 3 de voir le jour. Fan de cette série, c'est avec une très grande déception que j'ai accueilli ce nouveau volet. Graphiquement, le jeu n'est pas aussi beau que le second : couleurs tantôt ternes, tantôt trop flashies, décors "plats", héros mal dessinés et aux couleurs de vêtements ridicules... Bref, c'est plutôt moche et le problème, c'est que cela ne s'arrête pas là ! Alors que les musiques du second opus étaient grandioses, car très entraînantes, celles du Streets Of Rage 3 sont insipides au possible : une honte, surtout lorsque l'on sait qu'elles sont composées par le maître Yuzo Koshiro ! Le jeu est lassant à souhait : à oublier !
OUI !
Kim Quelle joie j’ai ressentie à l’annonce de Streets of Rage 3 ! L'idée de reprendre Axel et de fritter tout le monde m'excitait d'avance ! Cependant, mon enthousiasme fut violemment coupé par un petit hic’. Mes personnages ne sont plus aussi beaux qu’avant et les digitalisations de voix sont à ma grande surprise, bâclées. C’est presque un comble, les sprites et le son étant les marques de fabrique de la série. Reprenant mes esprits, il fallait bien me faire une idée exacte, car en réalité, ce troisième épisode nous dévoile ses bons côtés au fil des parties. Le jeu est plutôt long et difficile, et chose surprenante, certains événements peuvent altérer votre parcours, changeant complètement l’issue de l’histoire ! Entre le style policier du premier opus et la démesure du second, Streets of Rage 3 se distingue finalement comme une suite traitée une nouvelle fois de façon différente. Le nouveau Zan est bien étrange, les super techniques sont toujours là, et nos héros récupèrent les attaques à deux qu’ils avaient dans le n°1 ! Les graphismes sont acceptables et le son, bien que moins bon, passe largement. Préférez tout de même la version japonaise, qui elle, est excellente !
OUI, MAIS...
Wizzy Bien qu'il s'agisse d'un jeu correct avec tout ce qu'il faut pour se défouler, ce troisième Bare Knuckle fut pour ma part une grosse déception. Déjà exit Max, le grosbill du jeu précédent. Le nouveau personnage, Dr Victor Zan, est un cyborg pour le moins déconcertant. J'ai eu bien du mal à adhérer à son style de combat avec ses mouvements étranges, autant qu'à son look SF qui tranche avec l'ambiance "rues malfamées" de la série. Ensuite, le jeu abat sans génie la carte du beat them all, nous envoyant des clones déjà entrevus dans les épisodes précédents (hormis des robots et un kangourou !), dans des décors industriels assez fades. Symbole de la baisse générale de la qualité : la musique qui cassait la baraque dans le II n'est ici plus qu'un mix techno fouilli oubliable.
OUI, MAIS... EN VERSION JP
Blondex On pense à la série Streets of Rage en évoquant ses 2 premiers volets mythiques, mais ce serait oublier le 3ème, qui n’en a toutefois pas l’aura. SoR 3 a pourtant cherché à innover, à surprendre, à dérouter aussi. Et ce jeu ne rate pas tout ce qu’il entreprend : le gameplay est le plus riche et le mieux travaillé de la trilogie Megadrive, avec l'esquive, une jauge d’attaque, la possibilité de courir et des enchaînements très vifs. Ce ne sera pas de trop pour faire face à des ennemis agressifs, mais aussi à un level design qui multiplie les pièges mal fichus (le bulldozer, le métro désaffecté…). En dehors d’une réalisation graphique globale assez anodine, le passage dans la discothèque – de très mauvais goût – est une expérience visuelle dont je me serais bien passé. Quant aux musiques, les capacités du processeur son de la Megadrive ont été très surestimées par le duo Koshiro-Kawashima. Après un SoR 2 redoutable d’efficacité et de fun, ce 3ème volet s’égare parfois et déçoit. Pour finir, préférez impérativement la version japonaise (Bare Knuckles III) malgré tout correcte, à la version occidentale abusivement difficile et déplaisante, et qui mérite un « Non ! » ferme.
OUI, MAIS...
Julius Pour ce troisième opus, je suis plus circonspect. Parce que ma première impression était globalement négative. Il faut dire que j'ai d'abord connu le jeu en version occidentale, ayant bénéficié d'une censure flagrante et abusée, et surtout d'une difficulté excessive. Et il est impossible de le terminer en mode facile. Bonjour la galère ! Puis j'ai ensuite joué à la version japonaise, Bare Knuckle III, et là, je me suis plus amusé. Plus abordable, on peut le finir en mode facile ; j'ai alors pu voir et approfondir les bonnes idées du jeu, qui n'en manque pas : on peut désormais dasher, et le jeu est plus technique dans son gameplay. J'ai aussi aimé certains combats de boss, ainsi que le dernier niveau qui change en fonction de votre résultat dans le précédent, l'effort de narration et les multiples fins. En revanche, je ne pardonne pas les graphismes assez criards, avec un choix des couleurs très discutable, et les musiques de Yuzo Koshiro qui sont en deçà ce qu'il avait fait sur les deux précédents jeux, et qui vous cassera plus les oreilles qu'autre chose. C'est d'autant plus rageant, parce que sans cela et le massacre de la version occidentale, il aurait été digne de ses aînés.
VERSION JAP ONLY !
jumpman Alors avant toute chose, oubliez donc la version PAL (censurée et 50hz) ou encore la version US (censurée là aussi). Si vous voulez profiter au mieux de ce 3ème épisode, il vous faudra alors vous jeter sur la version japonaise : Bare Knuckle III ! Je sais qu'il est de bon ton de flinguer ce dernier, en pointant du doigt la bande-son déroutante, ou encore le côté "barré" du jeu avec l'apparition de kangourous-boxeurs notamment... Pourtant, personnellement, j'ai adoré ! J'ai trouvé le jeu explosif et jouissif à jouer. Il est sacrément beau, avec des sprites détaillés, des couleurs bien choisies et une animation sans faille. Et puis, il y a cette bande-son donc, tellement décriée... Alors oui, c'est "expérimental", mais je trouve qu'elle accompagne parfaitement le jeu et finit de lui donner cette ambiance si particulière, électrique et urbaine. Perso, j'adore ! Enfin pour finir mes éloges, je soulignerais également un gameplay bien huilé, avec de nombreux coups dispos et un dash qui accélère le jeu. Bare Knuckle III est sans doute l'un des tous meilleurs BTA de la Mega-Drive !
ConsolesPlus.net   1UP   Retro Kidz   Jeux Classiques   eBuyClub
Protected by Copyscape Web Plagiarism Software