TALES OF ARISE  
Suggestions
OUI, MAIS...
Iglou J'aurais voulu que ça fonctionne entre ce Tales of Arise et moi, mais malheureusement, plus j'avançais dans le jeu, plus les défauts me sautaient aux yeux malgré des bons côtés. La série de Bandai Namco passe à l'Unreal Engine, et si ce n'est pas le plus beau jeu de tous les temps, il dépoussière avec classe la série, le tout supporté par une DA très solide. Hélas, cette jolie vitrine, vous n'en profitez jamais réellement : les royaumes sont constitués de 2 ou 3 zones où il n'y a rien, quasiment rien à y faire, et il en va de même avec les villes, jolies mais plus proches d'un musée que d'un réel intérêt ludique. Le point fort de tous Tales of est son système de combat, et cet Arise ne déroge pas à la règle avec des bastons réellement pêchus qui donnent envie d'en découdre, du moins jusqu'au moment où on se rend compte que nous allons combattre les mêmes ennemis en boucles avec les mêmes moves, juste en mode sac à PV. Le scénario aborde des sujets intéressants, mais tout est traité de façon trop superficiel pour se sentir réellement concerné. Avis sévère, mais pour finir sur un bon point, il reste une expérience agréable à jouer ; il n'est juste pas le grand jeu tant annoncé.
OUI !
Twinsen Threepwood Eh bien moi, j'ai adoré ! Clairement, Tales of Arise est l'épisode qui m'a fait retomber en amour pour cette série, et quel épisode ! L'histoire s'avère sombre, puissante et mâture. Les personnages, merveilleusement croqués, font évoluer une véritable relation de groupe, avec finesse et intelligence. Teintée de haine et de méfiance, cette relation va subtilement évoluer en confiance, voire en amour sincère. Le duo Shionne / Alphen est l'un des plus beaux qu'il m'ait été donné de voir ces dernières années. La réalisation technique et artistique est splendide ; le système de combat, jouissif et nerveux ; l'aventure, longue et haletante ; le doublage impeccable. Arise est une ode au voyage, à l'entraide et à la véritable camaraderie, avec autant de drames que de moments hilarants. Alors, chef d'œuvre ? Non, car Arise loupe le coche côté side quests trop légères et level design trop inégal. A l'image de la musique de Sakuraba, Arise a quelques coups de génie, mais aussi quelques fainéantises. Reste un récit carré, sincère, manquant parfois d'étendue ou de profondeur, mais toujours vivant et brillamment incarné. Vous aussi, venez découvrir Rena et Dahna : vous passerez un bon moment !
ConsolesPlus.net   1UP   Retro Kidz   Jeux Classiques   eBuyClub
Protected by Copyscape Web Plagiarism Software