TEKKEN  
Suggestions
UNE LEGENDE !
Wizzy Sur une Playstation naissante, Namco propulsa des générations de joueurs dans la 3D avec des titres comme Ridge Racer ou Tekken. Il va sans dire qu'aujourd'hui, ce Tekken a subi les affres du Temps. On est au tout début des jeux de baston en 3D, avec un gameplay limité à quelques coups et des persos qui s'affrontent sur une ligne sans qu'on puisse profiter de la profondeur. Mais le jeu est étonnamment rapide et brutal pour son âge. Law, en bon Bruce Lee, distribue ses tatanes à la vitesse de l'éclair quand Kazuya balance des coups de pieds en béton armé au beau milieu de la figure. Tekken est surtout la réponse en forme d'uppercut à Virtua Fighter en étant beaucoup plus musclé, bien plus bourrin et pas moins jouissif. Il proposait surtout des textures mappées face à un rival dépassé, qui faisait dans le polygone simpliste. C'est sûr qu'à choisir, on préférera les suites où les possibilités de "comboter" sont bien plus grandes, mais les bases de la série sont là et le jeu se joue sans déplaisir.
PIECE DE MUSEE
Blondex Loin de moi l’idée de démonter pour le plaisir Tekken, d’autant que le jeu me laisse des souvenirs très marquants lorsque je le voyais tourner en salle d’arcade. Le sacré coup de vieux qu’a pris ce premier volet le rend toutefois difficilement jouable, ou tout du moins sur de longues sessions de jeu. En 1995, la 3D n’en est encore qu’à ses balbutiements, et si visuellement, Tekken était parmi ce qu’il se faisait de mieux à l’époque (notamment son intro culte), de nos jours ce n’est vraiment pas beau (y compris l’intro). Le plus gênant est que la 3D n’est finalement qu’un artifice pour jouer sur des angles de caméra, car le gameplay reste encore assez coincé dans la 2D. L’animation est également rudimentaire, et la maniabilité est plutôt une souffrance. Le tout cumulé, je ne peux donc décemment pas conseiller ce Tekken 1. Cela dit, pour un premier jet, le jeu de Namco a déjà su installer ici un univers solide, avec des personnages charismatiques (dont l’anti-héros Kazuya) et un style brutal que ses nombreuses suites vont développer avec succès. Pour toutes ces raisons, Tekken 1 mérite le respect, mais sa place est désormais dans un musée.
OUI !
Destructor Encore une claque visuelle des débuts de la PlayStation pour Tekken, qui fut la référence du jeu de baston 3D à son époque. Même s'il est moins complet et technique que la référence 2D qu'était Street Fighter II, il impose un décroché de mâchoire par le côté spectaculaire qu'offre la réalisation en 3D, avec ses changements de caméra pour augmenter la violence et le dynamisme d'une prise au corps à corps, ou encore le replay du coup final par exemple. 8 persos sont jouables au départ, et on peut débloquer pour chacun d'eux leur équivalent sous un autre aspect physique en terminant le jeu. Un must en son temps.
OUI, MAIS...
Julius Namco a donné à Sony la réponse à Virtua Fighter sorti par Sega sur Saturn, la console concurrente, avec l'adaptation de Tekken sur PS1. Le jeu pose les bases de la série, avec notamment un système de combat basé sur les combos et utilisant les quatre membres du corps, à savoir poings et pieds gauches et droits. Nous avons donc affaire à un jeu de combat assez réaliste. Nous débloquons de nouveaux personnages à chaque run, pour doubler ou presque le nombre total de combattants. Oui, mais comme l'a dit Blondex, c'était en 1995. Maintenant, son grand âge se voit, les décors sont très vides et basiques, et le gameplay reste trop basique. L'effet 3D n'est en réalité qu'un mouvement de caméra tournant. De la trilogie sortie sur PS1, il est sans doute le jeu qui a le plus mal vieilli. Mais bon, il reste un morceau de l'histoire du jeu vidéo et de la baston, dont il est une des pierres angulaires, difficile de lui en vouloir totalement, car il est vrai que la 3D vieillit assez mal à mesure que le temps passe. Un jeu témoin de son époque, en somme.
ConsolesPlus.net   1UP   Retro Kidz   Jeux Classiques   eBuyClub
Protected by Copyscape Web Plagiarism Software