YAKUZA - LIKE A DRAGON  
Suggestions
OUI !
Romain Nouvelle ville, nouveau personnage, nouveau système de combat, bref presque tout est neuf dans ce Yakuza ! Et si j'étais un peu sceptique au départ de ne plus contrôler Kiryu, je dois bien reconnaître que le nouveau personnage, Ichiban Kasuga, est clairement à la hauteur de son prédécesseur. Fan de Dragon Quest, Ichiban va d'ailleurs s'inspirer de son jeu préféré pour devenir lui-même un héros, accompagné de ses coéquipiers qui vont pouvoir lui venir en aide notamment durant les combats. Ces derniers se déroulent maintenant au tour par tour mais ne perdent absolument rien en dynamisme, puisqu'il faut savoir réagir rapidement pour réussir des coups plus efficace. Si Kamurocho n'est pas totalement oubliée, c'est cette fois du côté de Yokohama, plus précisément à Isezaki Ijincho, que l'histoire prend place, et la ville est remplie de choses à faire comme toujours dans les Yakuza. Entre les parodies de Pokémon, de Mario Kart, le mode gestion d'entreprises et la multitude de défis et quêtes à réaliser, il n'y a pas de temps pour s'ennuyer. Le scénario est toujours très bien travaillé et surtout sous-titré en français. Beaucoup de changements, mais un épisode fidèle à la série. Parfait !
OUI, MAIS...
Twinsen Threepwood Avec Like a Dragon, la série Yakuza se renouvelle profondément : nouveaux héros, nouvelle ville, nouveau système de combat (au tour par tour, un peu mou...) et gestion 100% RPGiste dans une allégorie urbaine et délirante de Dragon Quest. Voici donc que débarque Ichiban, un Yakuza au tempérament bien trempé ayant connu comme Kiryu une trahison l'ayant envoyé en taule une bonne partie de sa vie. Libéré, il va bien évidemment chercher des réponses à ses questions. Vous dirigez 7 personnages dont un optionnel. Chacun peut changer de "job", en allant notamment pointer au Pôle Emploi local. Vos persos envoient des attaques de flammes avec de l'alcool, invoquent des "monstres" avec leurs portables, customisent leurs armes chez leur forgeron du coin, le tout avec un sens de l'humour et de la dérision à toute épreuve. La map est immense, la real' splendide, les mini-jeux innombrables, les persos hyper attachants et le scénario intéressant, même si très décousu. Alors pourquoi un "Oui mais" ? Parce que le jeu sur-abuse des combats et du levelling pour rallonger par 3 la durée de vie, notamment avec les chapitres 7 et 11, qui ont failli me faire lâcher le jeu. Un jeu aussi drôle que rageant !
ConsolesPlus.net   1UP   Jeux Classiques   Poulpeo
Protected by Copyscape Web Plagiarism Software