TWELVE MINUTES  
Suggestions
NON !
Iglou Un homme piégé dans une boucle temporelle dans son appartement, essaie de sauver sa femme d'un meurtrier. Il a 12 minutes pour réussir. Voici le pitch de départ du jeu. Difficile bien sûr d'en dire plus sans vous spoiler, car l'histoire est un des moteurs du soft pour vous garder devant votre console. Autant le dire tout de suite, je n'ai pas aimé Twelve Minutes. Vous vous souvenez des anciens LucasArts ? Où on pouvait rester des minutes ou des heures coincé mais où on était libre d'expérimenter n'importe quoi ? Eh bien dans 12 Minutes, il y a le même genre d'énigmes, mais il faudra recommencer loop après loop en refaisant les même actions jusqu'à l'indigestion pour espérer trouver la solution. La frustration prend souvent le pas sur le plaisir de résoudre l'énigme, tout comme ces moments où le héros a la réponse à la solution, mais où le jeu ne vous propose pas de parler car pour lui, ce n'est ni le bon moment ou la bonne configuration : ridicule, et frustrant aussi. Quant à l'histoire, si elle m'a tenu en haleine, tout s'effondre lors d'un dernier tiers vraiment bizarre. Le jeu n'a pas fonctionné sur moi, mais libre à vous de vous laisser tenter : peut-être allez-vous l'adorer.
OUI, MAIS...
Blondex Alors qu’il s’apprête à passer la soirée avec son épouse, votre héros voit intervenir un prétendu policier qui les menotte et les agresse. Pas le temps d’analyser la situation, la fin est brutale… et vous ramène quelques minutes en arrière, lorsque vous entrez dans l’appartement. Au fil des boucles temporelles dont vous êtes prisonnier, vous devrez enquêter sur les secrets des protagonistes, ce dans un espace confiné. Séduisant, Twelve Minutes l’est indéniablement tant il installe une ambiance oppressante, scellant à chaque boucle le destin inéluctable des jeunes mariés. Il faut toutefois avancer, et passé un certain cap, la solution ne se fait pas évidente tant elles résultent de suites d’actions à exécuter de manière très précise, en cumulant au passage les incohérences – problème d’écriture ? C’est aussi le moment (voulu?) où, pour tromper l’ennui, je me suis volontairement amusé à enchaîner quelques scènes absurdes qui ne font évidemment rien avancer, mais qui m'ont fait marrer. Dans cette logique, le dénouement, finalement prévisible, reste soumis à un enchaînement pénible de scènes qui se répètent, mais la partie terminée me laisse tout de même quelques bons souvenirs.
ConsolesPlus.net   1UP   Retro Kidz   Jeux Classiques   Poulpeo
Protected by Copyscape Web Plagiarism Software