DONKEY KONG 64
Suggestions
OUI !
Blondex Ça vous est déjà arrivé d'être passé complètement à côté d'un grand jeu ? De ne jamais avoir pensé à l'acheter ne serait-ce qu'une seule seconde ? De le découvrir sur le tard en se demandant comment on a pu rater le jeu à l'époque de sa sortie ? Si vous répondez "oui" à chaque question, alors vous comprendrez ce que Donkey Kong 64 évoque pour moi ! Le jeu exploite à merveille le rampack (indispensable), pour des dizaines d'heures de folie, car le gameplay est riche de nombreuses surprises. Le scenario, surtout prétexte à des blagues vaseuses made by Rare (humour british, donc), vous obligera à récupérer des bananes d'or, et bien sûr à affronter le méchant K.Rool. Mais cette fois, DK et Diddy sont accompagnés de 3 nouveaux compagnons (Tiny, la petite chimpanzée ; Lanky l'orang-outang ; et Chunky le gros costaud) aux aptitudes différentes. Afin de trouver toutes les bananes d'or, il faudra fouiller de fond en comble les 8 grands niveaux avec tous les héros, et bien sûr affronter des boss coriaces. Quel plaisir donc, de parcourir les niveaux dans cette ambiance de folie simiesque ! Seul reproche : la caméra mal réglée, défaut en partie compensé par l'excellente jouabilité.
OUI !
Twinsen Threepwood 1999, fin du millénaire. Après une décennie vidéoludiquement complètement folle, la N64 et son studio-roi Rare sont au sommet de leur art. Après tant de claques, on ne pensait pas que nos petits Anglais viendraient nous achever avec de la plateforme, surtout après l'incroyable Banjo-Kazooie. Pourtant oui, ils vont le faire, et pas qu'un peu, et en prime, ils vont nous ramener Donkey Kong. Certains pourront dire qu'on peut mourir heureux après ça. Géniale synthèse de 6 années de passion sur la bête de 3D de Nintendo, Rare nous propose sa consécration en terme de savoir-faire, aussi bien au niveau de la réalisation - fulgurante- que du gameplay / game design, fantastiques. Bénéficiant des avantages du Ram Pack, DK64 est certainement le plus beau jeu de la console. Chaque décor, plan, texture ou éclairage dynamique est littéralement à se décrocher la mâchoire. Chaque niveau est un modèle d'imbrication d'idées et d'une richesse inouïe. Tous les personnages sont attachants, complémentaires et parfaitement jouables. L'humour est là, les cinématiques et la BO sont fantastiques. Enfin, il y a un multi complet ! Petits défauts : caméra pas toujours top et contenu vertigineux. Chef d’œuvre.
OUI, EN CONNAISSANCE DE CAUSE
ced1220 Après un Banjo-Kazooie plus qu'excellent, Rare retourne vers ses précédents amours : Donkey Kong. Donkey Kong 64 se présente comme étant la suite spirituelle à la série des Country, en reprenant certains de ses éléments et en les combinant avec le système de Banjo-Kazooie. On se retrouve avec un jeu ayant de bonnes idées, mais des faiblesses certaines. Le système de personnages jouables ayant chacun des capacités différentes est intéressant, mais on se retrouve à faire sans arrêt des allers-retours pour débloquer les différentes parties des niveaux ou pour amasser les objets exclusifs à ces personnages. D'ailleurs, le nombre de collectibles est beaucoup trop élevé : les bananes dorées, les bananes de couleurs, les pièces, les plans, les munitions, les notes de musique, les grenades... On se retrouve noyés sous trop d'objets et on ne sait plus où donner de la tête. Par contre, le level design n'a rien à envier à Banjo-Kazooie, "Aztec à sec" étant probablement mon niveau préféré de tout jeu de plateforme, et les musiques de Grant Kirkhope sont toujours aussi géniales. DK64 n'est pas le meilleur jeu de ce genre, mais il est très appréciable pour les fans en acceptant ses défauts.
ConsolesPlus.net   1UP   Retro Kidz   Jeux Classiques   eBuyClub
Protected by Copyscape Web Plagiarism Software